5 Difficultés auxquelles on ne s’attend pas lorsqu’on est étudiant noire à l’étranger
Lifestyle Ma vie d'expatriée

5 Difficultés auxquelles on ne s’attend pas lorsqu’on est étudiant africain à l’étranger

        En septembre prochain, cela fera exactement 2 ans que je vis et étudie à l’étranger. Ces deux années loin de mon pays  ont été remplies d’apprentissage , de nouvelles rencontres , de fabuleuses découvertes …etc. Mais  dire que la vie dans un autre pays n’est que remplie de bonheur et de joie ne serai que de la folie. La peur de ne pas pouvoir s’adapter à son nouvel environnement , les doutes, les frustrations face aux systèmes d’étude à l’étranger, bref tout un tas de difficultés auxquelles on s’y attend avant de prendre la décision d’aller étudier à l’étranger.  Et puis, on a également , les imprévus ou encore les réalités du terrain, ces choses auxquelles on n’y pense pas au moment de s’envoler mais qui nous tombent dessus dans notre quotidien d’étudiant africain expatrié.

 

Les proches qui nous manquent

 

       Vous allez surement me dire que c’était une évidence mais laissez moi vous répondre que la réalité de ce sentiment est beaucoup plus forte que ce qu’on aurait pu imaginer. L’ambiance dans laquelle vous avez vécu, Les moments passés en familles , les disputes entre frères , les sorties entre amis …etc ce sont des souvenirs que vous allez chérir tout au long de votre vie d’étudiant expatrié. Aussi, le fait de rater les anniversaires , les enterrements et j’en passe vous rendrons très triste malgré le fait que vous pouvez les vivre via les appels vidéos.

 

Le système scolaire étranger n’est pas facile

 

          La plupart  de ceux que j’ai questionner avant d’écrire cet article  sont tous unanimes à ce sujet. Nous quittons tous de nos pays d’origine avec l’idée que l’école est plus facile à étranger mais hélas! Certes le système scolaire (notamment en France)  est beaucoup plus souple  qu’en Afrique mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il est  facile à aborder. Moi aussi, j’ai eu ce sentiment. Au début, on a l’impression de ne pas ressentir la pression des études , d’avoir assez de temps libre  pourtant ce n’est pas le cas. De mon expérience personnelle, ce sentiment vient du fait qu’on a tendance a oublier qu’on vit tout seul et avec de nouvelles responsabilités sur le dos.Et cela implique de ne plus uniquement se consacrer aux études comme on le faisait avant quand on vivait en famille.

5 Difficultés auxquelles on ne s’attend pas lorsqu’on est étudiant noire à l’étranger

 

Des difficultés à socialiser avec les étudiants locaux

 

      Il est bien vrai que découvrir une nouvelle culture, faire de nouvelles rencontres , une nouvelle façon de penser sont des expériences vraiment magnifiques.Mais celle ci peuvent aussi s’avérer  très difficiles encore plus lorsque vous êtes une personne timide ou introvertie. La plupart des étudiants africains à l’étranger ne réussissent pas réellement à s’integrer dans leur pays d’accueil en allant vers les locaux. Ceci à cause du fait que, nous sommes parfois confronter à des situations désagréables  qui nous rappelle qu’effectivement, nous ne sommes pas chez nous. Je vous épargne les scénarios  de ces situations mais j’imagine que vous voyez déjà à quoi je fais référence.Et c’est généralement pour cette raison que soit certains vivent repliés sur eux même ce qui n’est pas la meilleure solution car vous pourrez vraiment devenir dépressif, soit ils vont vers ceux qui sont comme eux et sont parfois traités de communautaristes.

     J’aborderai aussi ici le sujet des transports en commun. Devoir attendre des heures parfois le bus après les cours surtout lorsqu’il fait froid est vraiment très difficiles dans les débuts. Surtout quand on a l’habitude de trouver les transports à n’importe quelle heure d’où nous venons.

5 Difficultés auxquelles on ne s’attend pas lorsqu’on est étudiant noire à l’étranger

 

La paperasse un peu trop présente

 

      Par paperasse , je fais allusion à la déclaration d’impôts, au renouvellement statut étudiant, aux factures à gérer , aux contrats téléphoniques à renouveler bref toutes ces procédures auxquelles nous n’étions pas habituées jusqu’ici. Même s’inscrire dans une université demande  beaucoup de paperasse. On ne s’imagine pas comment ces procédures peuvent être envahissantes. Il ne se passe pas une semaine sans que vous ne recevez  un courrier. Il y’a deux semaines encore, je recevais un courrier de la société qui s’occupe du transport en commun dans la ville où je réside, me demandant de me signaler pour un remboursement à cause du coronavirus. Et comme toujours ,  une date butoir est mentionnée et celle ci peut facilement vous échapper si vous êtes trop occupés ou trop partisan de la dernière minute.

 

Des difficultés à trouver un job,un stage étudiant

 

         Pour l’avoir vécue, je peux vous assurer que la recherche de stage ou de job n’est vraiment pas facile à étranger.Je ne compte plus le nombre de cv et de lettre de motivation que j’ai déposé pour seulement 2 entretiens.  Vous allez essuyer de nombreux échec, la plupart du temps dû à ce problème de couleur.Je ne dis pas que c’est impossible mais,  Il faudra vraiment être patient, et déterminé pour pouvoir espérer trouver un stage ou un job.

 

      Je tiens à remercier tous ceux qui ont bien voulu partager avec moi leur galère par rapport  leur vie d’expatrié car grâce à eux j’ai pu écrire cette article. Si vous aussi avez eu des situations imprévues durant votre vie d’étudiant expatriés , n’hésitez pas à les partager avec moi en commentaire ou sur instagram. Je serai très ravie de vous lire!

 

5-Difficultes-auxquelles-on-ne-s-attend-pas-lorsqu-on-est-etudiant-africain-a-l-etranger

 

Vous pourriez également aimer...

7 commentaires

  1. Pour moi, je pense que l’école en France est assez simple et le système éducatif est irréprochable. En tant qu’étudiants étrangers, nous sommes premièrement à la recherche de moyens financiers raison pour laquelle nous sommes constamment stressés. Par contre, nos collègues français n’ont pas ce problème puisqu’ils sont proches de leurs parents même s’ils vivent en résidence universitaire. Et bien que certains étudiants étrangers vivent en famille, comment trouveront-t-ils de l’argent pour les années à venir ? C’est toutes ses préoccupations qui nous empêchent de nous concentrer à fond sur l’école.

    1. Une go la says:

      Votre commentaire vient compléter l’article et je partage votre avis. Le fait de devoir subvenir à nos besoins sous dispersent parfois.

    2. Suis parfaitement d’accord avec toi, l’effet de tout recommencer à zéro genre une nouvelle vie seul loin des tiens et avec aussi la pression de la famille que tu as laissé dans ton pays natale et qui ne connaissent pas les réalités de la vie la bas sans compter le système occidental où tout a déjà été établi et très strict dans lequel aucune erreur n’est admise se n’est pas du tout évident .C’est pourquoi je pense que la discipline et l’organisation dans tous ceux que nous faisons doit être notre règle première pour sensortir.
      Encore merci pour l’article suis l’un de tes grands fan et bonne continuité pour la suite.
      😊 hâte de voir ta prochaine publication😊

  2. Ça alors, beaucoup de courage ma chérie. Ce n’est facile nulle part je t’épargne notre situation ici en Asie. Bonne chance pour la suite.

    1. Une go la says:

      Merci 😊

  3. Je suis totalement du même avis que toi.
    On a largement plus de temps libre mais au début on ne comprend pas pourquoi.
    Ici, il faut assimiler le cours sous toutes ses plateformes, théorique et pratique et c’était ça le plus difficile pour moi.

    Sinon J’aime beaucoup ton article ☺️.

    1. Une go la says:

      Il y’a également ce côté pratique qu’il faut assimiler et qui rend vraiment les études assez compliqués chez certains.
      Heureuse de savoir que l’article te plait 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *